ENSEMBLE D'INUTILITE PUBLIQUE

02.11.2017

Les crises s’accompagnent souvent d’un essor artistique. Comme si confrontés aux difficultés sociales, politiques... les individus ne se détournaient pas de ces activités soi-disant "superflues", mais au contraire y avaient recours pour mieux les surmonter.

 

La musique sert-elle à quelque chose? Peut-être en tout cas sert-elle quelque chose : la communion entre ceux qui l’écoutent.Nous aimons à penser qu'en nous touchant sans avoir d’"utilité" pratique, de résultats mesurables, elle nous ramène au fondement de notre humanité, ce qui nous est commun au-delà du prestige social, du poids économique ; Peut-être a-t-elle, plus qu’une fonction, un pouvoir : celui de nous rappeler notre pouvoir (d’êtres humains) au-delà de notre fonction (sociale). N'est-ce pas aussi en cela qu'elle est indispensable ?

 

Dans un monde en mutation, certains s’interrogent sur les limites d’un matérialisme tout puissant. Nous voulons le faire à notre manière, en allant à la rencontre de ceux qui désirent simplement partager avec nous un moment de musique.

 

Pour faire oeuvre "inutile".

                                     

 

Please reload